IRM de tenseur de diffusion, utilité potentielle en situation clinique

 

punaise  IRM de tenseur de diffusion, utilité potentielle en situation clinique :: [11172 lectures]  le 13 11 2016

 

L’IRM de tenseur de diffusion peut révéler les dégâts chez les traumatisés crâniens modérés.

 

Une étude récente supplémentaire, juillet 2012, qui montre que l’IRM de tenseur de diffusion doit être reconnue comme un outil de diagnostic médical dans les situations ou les séquelles observées n’ont pas d’explications… sinon les « pseudos troubles psychiques » ; comme le reconnaissent déjà plusieurs états des Etats Unis : lien ici  l’irm TD reconnu par des tribunaux aux usa

 

Traduction

L’IRM de tenseur de diffusion peut révéler les dégâts chez les traumatisés crâniens modérés.

Une équipe de chercheurs a entrepris d’évaluer, au travers une méta-analyse, (regroupement de plusieurs études effectuées séparément) la possibilité, pour l’imagerie de tenseur de diffusion, de détecter les dégâts chez les traumatisés crâniens modérés.

Sur 28 études repérées, 13 indépendantes ont été considérées comme éligibles pour l’étude.

Les conclusions :

Nos recherches issues des études sur l’IRM de tenseur de diffusion pour les TC modérés indiquent clairement
-une vulnérabilité plus grande de la partie postérieure du corps calleux comparé à la partie antérieure
-une réduction importante et significative de l’anisotropie fractionnelle dans le corps calleux et une augmentation significative de la diffusivité moyenne.

Les résultats donnent une preuve puissante que l’IRM de tenseur de diffusion peut détecter des lésions micro-structurelles dans la substance blanche des traumatisés crâniens modérés et indiquent son utilité potentielle en situation clinique.

 

Cette étude a été publiée en mai 2012 dans : Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry. Diffusion tensor imaging studies of mild traumatic brain injury : a méta analysis Yuta Aoki,Ryota Inokuchi, Masataka gunshin, Naoki Yahagi, Hiroshi Suwa juillet 2012

Texte original en anglais
Research paper: Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry Diffusion tensor imaging studies of mild traumatic brain injury : a méta analysis Yuta Aoki,Ryota Inokuchi, Masataka gunshin, Naoki Yahagi, Hiroshi Suwa publié juillet 2012
Abstract
OBJECTIVES:
To assess the possibility that diffusion tensor imaging (DTI) can detect white matter damage in mild traumatic brain injury (mTBI) patients via systematic review and meta-analysis.
METHODS:
DTI studies that compared mTBI patients and controls were searched using MEDLINE, Web of Science, and EMBASE, (1980 through April 2012).
RESULTS:
A comprehensive literature search identified 28 DTI studies, of which 13 independent DTI studies of mTBI patients were eligible for the meta-analysis. Random effect model demonstrated significant fractional anisotropy (FA) reduction in the corpus callosum (CC) (p=0.023, 95% CIs -0.466 to -0.035, 280 mTBIs and 244 controls) with no publication bias and minimum heterogeneity, and a significant increase in mean diffusivity (MD) (p=0.015, 95% CIs 0.062 to 0.581, 154 mTBIs and 100 controls). Meta-analyses of the subregions of the CC demonstrated in the splenium FA was significantly reduced (p=0.025, 95% CIs -0.689 to -0.046) and MD was significantly increased (p=0.013, 95% CIs 0.113 to 0.950). FA was marginally reduced in the midbody (p=0.099, 95% CIs -0.404 to 0.034), and no significant change in FA (p=0.421, 95% CIs -0.537 to 0.224) and MD (p=0.264, 95% CIs -0.120 to 0.43 smiley s8g29g.gifin the genu of the CC.
CONCLUSIONS:
Our meta-analysis revealed the posterior part of the CC was more vulnerable to mTBI compared with the anterior part, and suggested the potential utility of DTI to detect white matter damage in the CC of mTBI patients.
Conclusion
In conclusion, our findings from this meta-analysis of DTI studies of mTBI patients clearly demonstrate a significant FA reduction in the CC without publication bias and heterogeneity. The results provide strong evidence that DTI can detect microstructural damage in the white matter of mTBI patients, highlighting its potential utility in clinical settings.

 

images/rubriques/aide.png
Avatar Ajouté le 19/06/2013 20:35 par Ψcassetete

143total visits,1visits today

3 réponses

  1. cassetete22 dit :

    Posté le 28/12/2013 par Ψcassetete

    Bonjour Syan,

    bien d’accord avec vous, en France nous avons besoin de l’avis de la SFR…
    Pour info un échange de courrier avec la Société française de radiologie qui date de juillet 2011 !!!

    Lire l’echange de courrier avec la SFR

  2. syan dit :

    Posté le 25/12/2013 par syan

    Dès que la Société française de radiologie aura intégré l irm tenseur de diffusion dans son guide du bon usage des techniques d imagerie, que l on trouve sur le site de la SFR, cette technique ne pourra plus être rejetée en expertise judicaire.

    avatar

  3. Sylvie dit :

    Posté le 20/06/2013 par sylvie

    on avance doucement mais sûrement
    perso en indemnisation j’ai eu beau avancer mes données et toutes les infos, nada !
    Vivement le progrès technologique mais aussi structurel et …..dans les mentalités. Ah cette arme du psychologique c’est à haute déflagration !
    Merci Jean Philippe pour la veille

Laisser un commentaire