Syringomyélie après traumatisme crânien, diagnostic avec IRM TD, tenseur de diffusion

Read Offline:

punaise  Syringomyélie après traumatisme crânien, diagnostic avec IRM TD,  [5861 lectures au 30 sept 2016]

 

Syringomyélie après traumatisme crânien, diagnostic avec IRM tenseur de diffusion

Après un traumatisme crânien, ou une lésion de la colonne vertébrale, une production de « liquide » peut se développer, quelquefois plusieurs années après le traumatisme, créant des phénomènes de compression . C’est la syringomyélie.

 

De nombreuses informations très intéressantes sur le site du Centre de référence syringomyélie  http://www.syringomyelie.fr/spip.php?rubrique9

« le terme Syringomyélie regroupe un ensemble d’affections qui peuvent être très différentes les unes des autres notamment au regard de leur évolution » Le terme de « syringomyélie » est habituellement utilisé pour décrire une collection liquidienne à l’intérieur de la moelle épinière remplie de liquide en tout point identique au liquide cérébro-spinal (LCS). »

D’après le professseur Raoul Heilbronner du centre suisse de syringomyélie,
«La probabilité d’apparition d’une syringomyélie post-traumatique , les données sont diverses ; en général on l’évalue entre 2 et 5 %. Il est admis que suite à une lésion les changements de pression et de flux autour de la moelle conduisent conduisent à une entrée du liquide cérébrospinal par l’espace inter-cellulaire et ainsi à un gonflement médullaire.»

Lire l’article 

syringomyelie en suisse

 

Un diagnostic à poser correctement

La Syringomyélie est invalidante et très douloureuse. Il est donc essentiel, comme toujours, de réaliser un bon diagnostic. L’IRM de tenseur de diffusion et la tractographie sont des outils pertinents.

Ainsi le Pr D. Ducreux concluait en 2011 dans un symposium « Evaluation des syringomyélies en IRM de tenseur de diffusion »:
« L IRM de diffusion et de tenseur de diffusion jouent un rôle majeur dans le diagnostic des lésions cérébrales, et dans leurs évaluations pronostiques, que ce soit dans la pathologie ischémique, les traumatismes cérébraux ou la pathologie tumorale.
Cette imagerie de tenseur de diffusion peut être réalisée sur la moelle, également améliorant la sensibilité diagnostique et pronostique, pour peu que l’on fasse quelques adaptations. »

Pour en savoir plus :
IMG_0001Pr%20Ducreux%20IRM%20TD.jpg
vidéo du Pr D. Ducreux « Tracking de fibre en IRM et étude anatomo-fonctionnelle neuropathiques au symposium 2011 syrinomyélie et recherche
http://www.syringomyelie.fr/syrinx11/syrinx03.html

Cette vidéo de 13 minutes explique de facon très claire ce qu’est l’IRM TD et la tractographie
– la syringomyélie y est mentionnée après 6 mn.
-…après 10mn, le Pr D. Ducreux répond aux questions dont celle-ci
Question :« c’est très intéressant ce que vous nous présentez, mais c’est du domaine de la recherche ! »
Pr Ducreux : « pas du tout… cela se pratique en de multiples endroits… c’est une technique dont on se sert au quotidien… il y a des bases qu’il faut connaître mais après tout le monde est capable de pouvoir faire une tractographie »

écouter la réponse du Pr Ducreux 

 

Malheureusement nos médecins et neurologues pour la plupart ne connaissent toujours pas ou au mieux considèrent toujours que c’est du domaine de la recherche !!!

Vidéo du Pr Ducreux sur la place de l’IRM de tenseur de diffusion et tractographie dans la réalisation des diagnostics.
Les Tumeurs intramédullaires Rapport 2012 – Société de Neurochirurgie de Langue Française

http://www.unilim.fr/campus-neurochirurgie/videos/parker/parker5.html

 

Un groupe sur facebook « Faire connaitre la Syringomyélie »
Cela peut être un soutien pour toute les personnes concernées, sortir de l’isolement, c’est un début de guérison!
https://www.facebook.com/groups/52013532898/
(merci à Marie Louise pour l’info)

 

Read Offline:

55total visits,1visits today

Laisser un commentaire