Témoignages et courriers de Traumatisés crâniens

Read Offline:

 

Cet espace est réservé aux Traumatisés crâniens qui acceptent, ou qui peuvent partager leur expérience

 

Il y a quelques années je me disais « les autres n’ont rien compris à mon traumatisme »,corps médical en tête bien entendu!!!!
…et je poursuivais, et moi juste un peu !
cela n’a guère changé autour de moi sauf…. qu’ aujourd’hui je comprends beaucoup mieux mon propre fonctionnement, comment et quand apparaissent les troubles. Cela me permet de mieux gérer ma vie

Je crois dans l’échange d’expérience, il nous fait progresser et aussi sortir de l’isolement

[Cassetete

Parce que seuls, nous ne sommes pas crédibles, à aucun niveau.
Participez à l’ Opération 10 000 signatures pour les TC « dits légers », modérés,graves…
Et signez
Lien ICI

 

                                         Extraits de témoignages

Témoignage de Manu
Témoignage émouvant de Manu dans sa quête pour comprendre pourquoi il est si différent des autres, tout en étant semblable apparemment… et qui débouche sur la découverte qu’il souffre « du syndrome du bébé secoué », qu’il est traumatisé crânien avec des séquelles réelles mais invisibles pour l’extérieur.
Expérience douloureuse vécue par des milliers de personnes.

Trauma crânien du premier âge – témoignage Manu –

 

Témoignage d’Angélique
Une bataille au quotidien pour regagner de « l’espace… »

témoignage d Angélique

 

Témoignage de Marilou et Laurence
Leurs efforts de sensibilisation aux conséquences du coup du lapin (whiplash) récompensés par un article dans sud-ouest

temoignage Victimes d’un coup du lapin Marilou 2015

 

Témoignage de Philippe, traumatisé crânien
Un parcours surréaliste, une volonté sans faille pour chercher à s’en sortir, et des résultats tangibles grâce au réalignement de l’atlas..;

témoignage de Philippe TC réalignement de l’atlas Atlantotec

 

Témoignage de Nathalie, traumatisée crânienne
Ses douleurs cervicales, vertiges maux de tête étaient considérées comme psychologiques..; et voilà qu’elles disparaissent son atlas remis en place !!! bizarre bizarre…

Témoignage de Nathalie, TC, réalignement de l’atlas Atlantotec

 

Témoignage de Marilou
Après son accident, Whiplash (coup du lapin), Marilou a introduit un recours auprès du TGI faisant valoir l’expertise du Pr Frédy et les résultats de l’IRM de tenseur de diffusion réalisé par ses soins. Le TGI a retenu les conclusions du Pr Frédy sur la base de l’IRM de tenseur de diffusion ce qui semble être une « première ». Par contre malheureusement les taux retenus pour l’indemnisation sont faibles… sinon très faibles. Bravo à Marilou qui se bat toujours très courageusement.

Témoignage de Marilou

Marilou jugement TGI perigueux 18 fev 2014

 

Témoignage de Barbara
Publié dans un livre « La course de la mouette »:un mari, cinq enfants, tout bascule, mais la vie continue… interview http://www.talenteo.fr/course-mouette-acceptation-handicap/.

 

Témoignage de Christelle
« mon travail de chaque jour c’est d’ abord de me reconstruire…en apprenant à me concentrer, me recentrer, en essayant de méditer, manger sainement, m’étirer… »

Témoignage Christelle

 

Témoignage paru dans la revue RESURGENCEen 2007une boucle très bien bouclée.
Malheureusement ce témoignage déjà ancien reste complètement d’actualité ! problèmes de diagnostic, d’assurances..

témoignage résurgence 2007 une boucle tres bien bouclée

 

Le coup du lapin ou l’art de noyer le poisson – Alain Vollmer
Un livre témoignage qui se lit comme un bon roman, haletant, à suspens…
Alain décrit parfaitement son vécu dans lequel malheureusement beaucoup se reconnaitront.
Pour commander, 17 euros frais de port inclus, contactez et donnez vos coordonnées à :email anti-spam

« Le droit à la différence… la vie heureuse n’est pas réservée aux seuls valides ! »

Marge : mon histoire

 

le témoignage de Brigite, TCCL… une démarche et des pistes utiles
l’IRM de tenseur de diffusion en fait partie. 

Trauma crânien léger, coup du lapin, témoignage de Brigitte

 

Message d’espoir de Maud, jeune TC grave
29 octobre 2012

Lire le témoignage de Maud32

 

ne faites confiance qu’à vous et ce que vous ressentez….

Témoignage de LOULOU 77

 

 

jeudi 19 octobre 2006 à 5h31, l’accident :

lire résumé d’une étape de ma vie 

 

J’ai passé un IRM de tenseur de diffusion, ça ouvre des horizons jusqu’ici bouchés – Témoignage de Dominique

Témoignage de Dominique_ j’ai passé un IRM de diffusion

 

le traumatisme crânien léger peut briser une vie ! article et témoignage parus dans le journal ouest france le 11 oct. 2011

http://www.cassetete22.com/le-traumatisme-cranien-leger-peut-briser-une-vie-

 

J’ai passé un IRM de tenseur de diffusion après un blast, un grand pas vers l’amélioration !Témoignage de Sylvie
http://kws.cassetete22.com/index.php?mod=news&ac=commentaires&id=23

 

Message d’Alain : Après le passage d’un IRM de tenseur de diffusion, les conclusions de cet IRM de tenseur de diffusion, ont eu un énorme impact positif sur mon épouse…

Mon épouse a été accidentée… témoignage d’Alain

 

Message de Dominique

le 5 janvier 2011

Si facile de condamner quelqu’un qui ne peut se défendre, qui ne peut pas
prouver son innocence, sa crédibilité, sa bonne foi.
vous pouvez lire le témoignage de DOMINIQUE en cliquant sur le lien ci-dessous

Dominique : témoignage

 

MESSAGE de Nathalie

Un temps de repos… TRES benefique

temoignage de Nathalie

 

MARILOU nous a envoyé son témoignage « MON MESSAGE D’ESPOIR »

vous pouvez le lire ou le telecharger en cliquant sur le lien ci-dessous

Mon message despoir par Marilou

 

MESSAGE de Marine

J’ai eu un accident de la circulation en décembre 1971. Et oui, il y a maintenant
38 ans !

temoignage de Marine

 

TC legers, 20% gardent des troubles, et alors ?

Reprise du forum UNAFTC

courriers recus sur site UNAFTC TC legers, 20 % gardent des troubles, et alors ?

 

MESSAGE de – CYCLO – 

l’analyse est très parlante
mon vécu est assez similaire.

Témoignage de cyclo – l analyse est très parlante

 

 

Quelques courriers au démarrage de cassetete22.com  …. 

 

Nous ne sommes pas pris au sérieux

Victime de deux traumas crâniens légers en 5 ans, (voiture, pas responsable de l’accident, pas d’hospitalisation), je me retrouve tout à fait dans votre expérience. Le plus grand problème est d’être pris au sérieux. J’ai reçu le rapport de mon neurologue qui minimise tous les problèmes (c’est vrai rien n’est visible aux radiographie et scanner), on me recommande d’une part un suivi psychologique voire psychiatrique et on me soupçonne d’être ‘interessée par l’argent’. Je suis bien sûr aussi soupçonnée d’exagérer/créer mes symptômes. C’est vraiment ça qui fait le plus mal.
Je ne sais plus comment faire pour ‘convaincre’ de la réalité de mes plaintes et de ma bonne foi. J’ai contacté un nouveau médecin, pris contact pour un IRMTD, contacté un expert … tout cela à mes frais..pour prouver que je ne mens pas !
Et cela me fait bien plus souffrir encore que mes plaintes physiques et reliées à l’accident.

Je ne travaille plus pour l’instant.

Merci pour votre site qui nous fait sortir de notre isolement et qui fait avancer les mentalités.

Lucie

Jean philippe

Votre site est très très intéressant.
Je suis épouse d un traumatisé cranien dit : « léger » sans séquelles visibles aux examens mais avec de lourdes séquelles dans la vie de tout les jours.
Amnésie rétrograde (manque + de 20 ans de sa vie qui précède l’accident) peurs phobiques, maux de tête très violents, ne supporte pas le bruit, le vent … perte d’autonomie totale car régression infantile.
Inaptitude au travail, pension et intervention d auxiliaires de vie. Traumatisme causé par un accident du travail en février 2003 à l’âge de 40 ans. Sortie de l’hopital le lendemain de l’accident en sortie « simple » sans aucune prise en charge et aucune indication sur le traumatisme. Puis parcours très cahotique par des médecins incompétents dans ce domaine particulier. Incompréhension totale à tous les niveaux.

Beaucoup de problèmes d indemnisation.

Merci beaucoup à vous de nous écouter. Nous sommes très seuls et incompris. Merci encore pour votre site qui nous informe et donc nous rassure.

Marie-josé

Bonjour Jean-Philippe,

J’ai lu et relu le texte que vous m’avez adressé il y a un mois… « Traumatisme crânien, comprendre pour mieux vivre avec »

Très vite, à chaud, je vous ai dit combien il m’avait touchée!

Après re-lectures, avec recul, à froid donc (!!), j’exprime la même émotion et beaucoup de colère…

Que des hommes de « SCIENCE », supposés être rationnels, objectifs, et tout et tout…, osent poser un diagnostic de « troubles psychiques » sans tenir compte de votre vécu (un « vous » pluriel, bien sûr), en semblant oublier que les outils d’exploration font leur boulot à un instant T, dans l’état actuel des connaissances (!) donc avec des performances techniques qui sont forcément limitées… puisqu elles s améliorent sans cesse !

C’est quoi cette violence qui consiste à étiqueter « psychique » tout ce qui n’est pas objectivable à l’instant T ????

Je me souviens (entre 72 et 75), quand les médecins me parlaient de problèmes psychologiques en réponse aux troubles de l’humeur spectaculaires dont je souffrais… Il a fallu qu’un médecin endocrinien, rencontré par hasard, me dise qu’un syndrome venait d’être découvert au Japon (tiens tiens !!) pour qu’on investigue du côté de la thyroïde, que l’on m’opère… et que je redevienne juste chiante, comme avant!!!

Anecdote qui n’a bien sûr pas de commune mesure avec ce que vous vivez, vous, mais qui me semble relever du même processus de diagnostic…

Qu’ajouter, Jean-Philippe?

Je l’ai écrit, vous le savez: Consultante, je vous ai connu pendant plus de 15 ans en tant que « patron », carré, pas toujours tendre (!!!), mais ouvert, accessible à une lecture des choses et des gens différente de la vôtre, respectueux… Bon! je vais arrêter là… je ne veux pas vous gêner !!!!

sur cette période, je n ai pas repéré de troubles psychologiques…. mais peut être sommes nous tous accablés de ces troubles!

N’hésitez pas à m’appeler si vous le souhaitez.
Bien à vous,

Manei
cabinet MAIEUTIK,Manei Delannoy, formatrice,psychothérapeute

Merci de cette recherche, ça représente tout à fait la réalité. Je suis considérée TC léger et je peux vous assurer que je suis une personne normalement très volontaire, j étais sportive toutefois, je n arrive plus à retourner à mes sports. J ai encore beaucoup de difficulté à me concentrer et je souffre du syndrome vestibulaire. Le médecin dit qu après 6 mois (j en suis à mon 7ème mois), les symptômes n ont plus raison d être.Il m a fait comprendre que j étais peut-être trop anxieuse et je devais passer par-dessus. J ennuie mes proches avec mes plaintes alors je ne consulte plus et je n en parle plus. Pourtant un retour à la vie normale semble difficile.
Pourquoi les médecins sont-ils encore dans l ignorance ????
Merci JeanPhi

Annie

Sur le site de l UNAFTC

bonsoir…bonjour

Je viens d’aller visiter votre site… Emouvant, triste, réaliste et bien construit…

Que de courage il vous aura fallut ! que de tenacité aussi !

Le montage de vos présentations, images et parler est super !

la voix s’y prête bien !J’ai apprécié le montage (feux tricolores…piles vert/rouge…) pour imager votre état ou vos états !!!!

Je vous souhaite d’aller loin, en espérant qu’enfin vous soyez évalué hautement pour les séquelles visibles ou invisibles qui vous empèchent de vivre et de vous épanouir parce que : Sauvé par la Science il serait injuste aujourd’hui d’être rejeté par la Société !!! BON COURAGE ET BONNE CONTINUATION

Amicalement -révelyne-

_________________________________________________________

Sujet du message: Re: quand la famille comprend, elle n’attend plus l’impossible.. Posté: Jeu Juil 23, 2009 5:18 pm

BRAVO POUR LE TRAVAIL ACCOMPLI.

Je viens d’aller sur votre site et ce que vous avez fait est FORMIDABLE.
J’espère surtout qu’il y aura beaucoup de PROFESSIONNELS (soignants ET personnels judiciaires ET assurances) qui viendront voir vos vidéos qui sont le reflet tellement vrai de ce que vivent les T.C.

Les familles font généralement ce qu’elles peuvent et sont souvent totalement désarmées devant les réactions parfois totalement imprévisibles de leurs chers blessés. Elles font parfois (souvent même) des erreurs, mais la plupart du temps, c’est plus par « ignorance » que par volonté de faire du mal. La lecture de ces vidéos pourra probablement les aider à mieux comprendre le comportement de leur traumatisé.

Encore bravo

vette

_________________________________________________________

Sujet du message: Re: pas connu, pas reconnu…pas reconnu, pas indemnisé! Posté: Sam Aoû 22, 2009 12:45 pm

Bonjour jeanphi,
Ton histoire me rappelle douloureusement celle vécue par mon fils et nous les parents et proches avec lui.

Il a fallu quinze ans de procédures judiciaires avec expertises, bilans et contre-expertises pour aboutir à une indemnisation, mais pas à une reconnaissance des séquelles de la part des experts de la cie d’assurance, campés sur leurs positions: factices, simulateur, joue le rôle de malade, etc….

Heureusement que nous avons en désespoir de cause, après dix ans de procédures et galères avec les conseils de « défense et recours » de notre propre cie d’assurance, fait appel à un avocat indépendant et compétent. Oui, la route est longue et c’est le parcours de combattant, tout particulièrement pour les traumatisés crâniens !

Révoltant, inacceptable et traumatisant.Est-il trop tard pour malgré tout, tenter une action judiciaire ? Il faut impérativement de l’aide pour envisager un parcours efficace, penses à t’adresser quand même aux AFTC

gilbert

_______________________________________________________

Bonjour jeanphi !

J’ai écouté et visionné vos vidéos. J’ai simplement envie de vous dire merci pour l’étude que vous avez faite à partir de votre cas. En tant que victime d’un trauma léger, j’adhère complètement à votre analyse.

Marine(voir ma présentation)

Read Offline:

882total visits,1visits today

Laisser un commentaire