Traumatisme crânien léger, exposé-réflexions AG AFTC22

Read Offline:

punaise  Traumatisme crânien léger, exposé-réflexions AG AFTC22 :: [6279 lectures au 30 sept 2016]

 

Le Traumatisme crânien léger,

exposé et réflexions d’un Traumatisé

Exposé de l assemblée générale de L’AFTC 22 le 2 juillet 2011 – jph savalle
Le traumatisme crânien léger, à la mode pour certains, surdimensionné pour d’ autres, « laisse sur le bord de la route » quelques 10 à 15 000 blessés par an, dont une majorité de jeunes.

Malgré les centaines d’études réalisées, on aboutit au résultat… qu’il n y a pas grand chose à en dire !!! tant les conclusions sont disparates ou contradictoires.

Ce dossier est le regard critique d’un TC « dit léger » au travers de son vécu, de ses réflexions, de ses espoirs aussi… avec le développement de l’IRM de tenseur de diffusion par exemple.

…. exercice prétentieux ?  peut-être.

Irrévérencieux ?  il ne veut pas l’être.

Résultat de la désinhibition?  cela cadrerait bien avec les séquelles de TC !

Mais je peux parler de ce que je vis comme Traumatisé Crânien… et de cela, tout ceux qui en parlent ne peuvent s’en prévaloir !

ici:Traumatisme cranien leger, AG AFTC22 2 juillet 2011

 

 

Parce que seuls, nous ne sommes pas crédibles, à aucun niveau.
Participez à l’ Opération 10 000 signatures pour les TC « dits légers », modérés,graves…
Et signez
Lien ICI 

 

Read Offline:

230total visits,1visits today

2 réponses

  1. Cassetete22 dit :

    Posté le 11/10/2011 par vince44 (Visiteur)

    Bonjour,
    Suite à un accident d’avion dont j’ai été victime le 21 juillet 1988 (une semaine avant mes 19 ans), 21 jours de coma, fracas facial Lefort III, fractures ouvertes tibio-péronières gauche, fracture fémur droit, fractures des 2e, 3e, 4e, 5e métatarsiens du pied droit, poumons décolés…etc…etc, font encore partie de mon quotidien. Rendus invisibles par une force de caractère et une forme de joie quasi-permanente (mais pas souvent réelle « malheureusement ») les handicaps, pour beaucoup, ne se voient pas (je suis, après 28 mois de transport V.L à Nantes « excès de vitesse permanents malgrès ma cécité de l’oeil gauche » en arrêt de travail suite à harcèlement professionnel. Ma responsable n’a pas vu que le voyant rouge était allumé depuis quelque temps et, est allée jusqu’à ce que la soupape de sécurité explose). Je confirme vos dires, il n’y a que pour l’entourage proche (parents, épouse, enfants) que le trauma cranien reste visible mais ils doivent alors aussi prendre sur eux !!! (excès de colères, somnolences,…etc).
    Je souhaite que vous ayez beaucoup de témoignages afin de raviver l’esprit des gens qui ne peuvent s’imaginer l’épuisement et la souffrance permanente que ce soit physique, mental ou moral.
    Merci d’avoir créé ce site,
    Vous pouvez me contacter au 06.79.98.85.22
    Vincent.

  2. Cassetete22 dit :

    Posté le 11/10/2011 par cmimie85

    Bonjour Monsieur,
    Je me suis intéressée à la lecture ce matin du titre sur la première page de OUEST-FRANCE,
    vous concernant et en ouvrant le journal, j’ai lu attentivement ce qui vous est arrivé tout en
    regardant votre photo…
    Je connais BINIC, un beau-frère ayant une maison à LANTIC, donc déjà, çà m’a sensibilisé et ensuite, ayant eu plusieurs accidents moi-même dans ma jeunesse, avec des moments dans le coma, j’ai songé aussitôt que pour l’instant, j’avais plus de chance que vous, car je n’ai pas de suites lourdes à supporter depuis à part des cicatrices sur une jambe, mais mon traumatisme cranien à 16 ans n’a pas laissé de suite malgré un léger coma , et séjour à l’hopital ne pouvant voir la lumière pendant 1 mois ! J’ai 62 ans, retraitée, et j’ai pu vivre une vie normale jusqu’à présent, et j’apprécie de m’en être sortie avec moins de dégâts traumatisants que vous !
    Merci à vous d’avoir réalisé ce site qui m’intéresse vivement et va sûrement intéresser nombre de gens, de familles ayant vécues comme vous, un accident qui laisse des traces pour le reste de la vie.
    Avec les cordiales salutations d’une vendéenne d’origine, et malouine par mon mari breton et nous résidons souvent à saint malo ou nous avons un appartement en résidence secondaire !
    M.E. GAUDIN 0617011797

Laisser un commentaire