Problèmes visuels après traumatisme crânien ou commotion cérébrale

 

La prise en charge optométrique       

extraits d’un article de MAXIME HUARD optométriste

“Syndrome visuel Post-traumatique 

Suite à un traumatisme crânien ou en cas de syndrome post-concussion, il est commun pour de nombreuses personnes de présenter certains symptômes visuels.

Ces symptômes comprennent : étourdissements, nausées, maux de tête, vision double, sensibilité à la lumière et des difficultés à maintenir l’attention dans un environnement visuel bruyant et animé. Bien qu’une commotion cérébrale ou un traumatisme crânien soit multifactoriel et complexe, ces symptômes sont souvent associés à des troubles visuels objectifs nécessitant une prise en charge. L’ensemble de ces troubles est communément appelé Syndrome Visuel Post-Traumatique.

Après un traumatisme, il n’est pas rare que notre système visuel utilise la voie de la moindre résistance – ce qui signifie qu’il y aura un évitement des tâches et des mouvements oculaires spécifiques qui sont susceptibles d’augmenter les symptômes ou d’avoir un impact négatif sur d’autres systèmes sensoriels de notre corps. L’objectif du Réapprentissage Visuo-Moteur, et aussi grâce à la recommandation de lunettes thérapeutiques, est de guider le système visuel pour éviter ou limiter les adaptations négatives qui se produisent souvent, dans le but de diminuer les symptômes.
…..

Syndrome de Déviation de la Ligne Médiane

L’une des adaptations qui est couramment observée à la suite d’un traumatisme crânien est appelée syndrome de la déviation de la ligne médiane (SDLM ou Visual Midline Shift). Ce syndrome entraîne un véritable décalage de la perception des objets dans l’espace – décalés vers le haut, le bas, la gauche ou la droite par rapport à leur véritable localisation.

Cela peut être très désorientant, car la personne n’est souvent pas consciente de ce décalage. Généralement, cela se produit lorsque le traumatisme affecte la tête de manière asymétrique et peut entraîner une désorientation, des nausées et même une déviation et un déséquilibre lors de la marche vers la gauche ou la droite.

Ce décalage visuel de la ligne médiane peut cependant être pris en charge. L’optométriste est en mesure d’appliquer des dispositifs spécifiques (prismes, secteurs, etc) afin de changer la perception de l’espace de la personne et de guider le système visuel vers une récupération. Comme la majorité de nos mouvements moteurs sont déclenchés par les informations fournies par nos yeux, le rétablissement visuel de la ligne médiane peut considérablement améliorer les symptômes et les difficultés de nombreuses personnes en convalescence.

Des difficultés avec la coordination des yeux et l’accommodation sont d’autres troubles fréquents présents suite à un traumatisme crânien. Le contrôle nerveux de ces capacités visuelles spécifiques ne provient pas des yeux en eux-mêmes, mais bien du cerveau. La coordination des yeux et l’accommodation peuvent donc être fortement impactés par des traumatismes crâniens. On retrouve plusieurs symptômes tels qu’une vision floue, double, de maux de tête, l’évitement de la lecture ou du travail sur ordinateur.

La recommandation de lunettes avec des verres spécifiques peut aussi apporter des améliorations immédiates et mesurables. La réapprentissage visuo-moteur a tendance cependant à être le moyen le plus efficace pour permettre des changements au long terme sur le système visuel et diminuer les symptômes.

Sur-stimulation de la Vision Périphérique

On pense souvent que la vision périphérique est un système statique qui « voit » tout simplement le monde autour de nous. À la suite d’un traumatisme crânien, ainsi qu’en cas de difficultés en classe ou pendant la lecture, notre conscience visuelle périphérique et la combinaison de ce système avec notre vision centrale ont tendance à être altérées.

Cela ne signifie pas nécessairement que l’on ne peut pas « voir » les objets autour de nous, mais qu’ils sont submergés par le mouvement et la stimulation excessive. La personne a du mal à intégrer toutes les informations périphériques en excès.

La recommandation de lunettes thérapeutiques, de prismes et même de teintes et de lumières à des fréquences spécifiques (connue sous le nom de photothérapie syntonique) peut avoir un impact extrêmement positif sur la conscience visuelle périphérique, l’orientation spatiale et le confort visuel global lors de la lecture ou dans un environnement visuellement bruyant.

Comment le réapprentissage visuo-moteur peut-il m’aider si j’ai souffert d’un traumatisme crânien ?

La plasticité neuronale est un terme qui fait référence à la capacité du cerveau à se recâbler et à s’adapter pour faire ce qu’il doit faire, malgré la perte. On a constaté qu’avec les bons stimuli, l’entraînement et les exercices, cette qualité remarquable de plasticité peut aider le cerveau à guérir par lui-même. Si vous avez des troubles de la vision suite à un traumatisme crânien, ceci est lié au dysfonctionnement de certaines parties du cerveau, car les connexions rompues les empêchent de communiquer avec d’autres parties du cerveau.

Un réapprentissage visuo-moteur rigoureux peut réapprendre le cerveau à utiliser ses capacités et peut restaurer les connexions clés qui lui permettent de traiter et d’interpréter correctement les informations visuelles. En présentant des stimuli différents et répétitifs au cerveau, nous pouvons cibler des capacités visuelles spécifiques qui ont été perdues.

Certains de ces troubles visuels peuvent parfois s’améliorer en quelques semaines seulement. D’autres peuvent parfois prendre des mois et des années selon la gravité de la condition. Le traumatisme crânien est presque toujours mieux traité par une approche multidisciplinaire.”

Article complet :  https://www.optometriefonctionnelle.fr/commotions-traumatismes-craniens.html

 

 

Rôle de la 2e vertèbre cervicale,  l’Axis, dans les troubles visuels

 

Le désalignement de l’Atlas est très fréquent chez les traumatisés crâniens. lien: l’atlas (1ère cervicale) remis à sa place ça change la vie

En cas de désalignement, l’axis (deuxième cervicale) est souvent concerné. Or une ramification du nerf optique passe entre l’atlas et l’axis. Des blocages au niveau de ces 2 vertèbres  peuvent  provoquer des troubles visuels.

Extrait de    https://chirocharlesbourg.com/la-2e-vertebre-cervicale/   1190 Boulevard Louis-XIV #340, Québec    Clinique  chiropractique

 “L’Axis fournit l’innervation principale des sinus, de la langue, du cœur, du front, des nerfs optiques et auditifs.

Lorsque l’axis est hors de son alignement normal, cela peut affecter la fonction du système nerveux, et conduire à différents problèmes de santé courants comme les allergies, les problèmes de sinus, des palpitations cardiaques, des troubles auditifs et visuels.

Cela dit, une subluxation au niveau de l’Axis, peut avoir un effet beaucoup plus grand, que seulement sur les organes situés à l’entour de la vertèbre. En effet, une subluxation au niveau de la 2e vertèbre cervicale, peut avoir un impact sur tout le corps en entier parce qu’il s’agit d’une région où une partie de cet os peut exercer une pression directe sur la moelle épinière.”

 

 

Autre référence utile sur les nerfs occulomoteurs :

http://www.chups.jussieu.fr/polys/neuro/semioneuro/POLY.Chp.3.6.4.html

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal