50% des SDF et 30% des détenus sont traumatisés crânien ou cérébrolésés

Quand on est traumatisé crânien, même léger, ou cérébrolésé :

On comprend aisément que l’on puisse se retrouver vite fait à la rue, SDF.

oublis à répétitions, absence de conscience de la situation, incapacité à gérer les papiers, non reconnaissance du handicap… 50% des SDF sont des TC.

Une étude exhaustive à Toronto ci-dessous

Toronto: traumatisme cranio-cervical frequent chez les sans abris

 

On comprend tout aussi facilement que 30% des détenus ait aussi des antécédent TC,

d’après le Dr Eric Durand (dans l’émission Faire Face du 30 août 2016 sur France 5- étude sur 1200 détenus à Fleury Mérogis). Irritabilité, propos violents, pétages de plombs… peu ou pas ou mal accompagné et c’est le plongeon !!!

 

C’est presque une satisfaction que d’être passé au travers !

 

Pour mieux comprendre l’impact au quotidien des conséquences cognitives du traumatisme crânien

troubles de la mémoire, de l’attention, incidences dans la vie quotidienne

 

Pour une vue d’ensemble sur le traumatisme crânien léger ou modéré

Accueil cassetete22 Entraide TC

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal