Après Trauma crânien: incidences du Handicap cognitif au quotidien

 

 

L’expérience des traumatisés crâniens montre que derrière les mots, notre environnement médical et familial a  bien des difficultés à mesurer les conséquences concrètes et l’impact au quotidien de ces séquelles, de ce handicap invisible. Les fonctions cognitives recouvrent un champ très large.  

 

« Handicap invisible… Les troubles cognitifs perturbent la vie quotidienne »

 

Définition des fonctions cognitives

Par l’Association Québécoise des Neuropsychologues

Elles sont les capacités de notre cerveau qui nous permettent notamment de communiquer, de percevoir notre environnement, de nous concentrer, de nous souvenir d’un événement ou d’accumuler des connaissances: Attention, Fonctions exécutives, Fonctions intellectuelles, Fonctions visuo-spatiales, Gnosies, Langage, Mémoire, Mémoire de travail, Praxies, Vitesse de traitement de l’information. Lire les détails dans:  la description des fonctions cognitives

 

Sommaire de l’exposé  » Le handicap cognitif au quotidien »

J’ai été invité par la MDPH 22 à traiter ce sujet à l’occasion d’une journée de formation destinée aux membres de la CDA (commission des droits et de l’autonomie) et du personnel, le 24 novembre 2015; et je la remercie d’avoir accordé de l’attention à cette question.
Durée d’intervention : 1h30.

-Définition des troubles cognitifs, évaluation: page 2
-Conséquences tardives du TC léger: page 5
-Vécus de la phase suivant l’accident : une grande confusion: page 8
-Outils de compréhension de notre handicap invisible: page 10
-Impact des troubles cognitifs sur le handicap: page 15
-Le handicap cognitif toujours aussi méconnu et sous estimé: page 16

Lire ou télécharger le contenu de l’intervention ci-dessous:    (Le fichier étant un peu lourd il est divisé en deux)

 

Découvrir le handicap invisible suite à un Traumatisme Crânien léger ou modéré

La vie au jour le jour avec un traumatisé crânien léger aux troubles persistants.

Par Jean-Philippe Savalle, association cassetete22 Entraide TC. Congrès de l’UNAFTC du 3 juin 2021

 

Des enquêtes qui interpellent ! Réflexion préliminaire

– 58% des Homme SDF ont des antécédents TC

– 48% des Femmes SDF ont des antécédents TC

  • 30% des 1200 détenus de Fleury Mérogis ont des antécédent TC,   d’après le Dr Eric Durand (dans l’émission Faire Face du 30 août 2016 sur France 5)

Notre handicap invisible concerne surtout les fonctions cognitives.

Leur champ est très large et leur définition plus ou moins étendues ! Selon le collège des Enseignants en neurologie ces fonctions concernent: sémiologie des fonctions cognitives

  • La mémoire,
  • Les fonctions instrumentales regroupent: langage, gestes et schéma corporel, capacités visio-spaciales, le calcul.
  • Les fonctions exécutives et l’attention exercent des fonctions de contrôles et permettent l’exécution: d’actions, de résolution de problèmes, de planification, d’inhibition d’activités routinières, d’anticipation, de raisonnement, de prise de décision.

Elles sont donc omniprésentes dans notre quotidien. Quand elles sont atteintes, les perturbations sont immenses et peuvent aller dans tous les sens.

Ces perturbations ne concernent pas que les traumatisés crâniens léger ou modéré. Il touchent tous les traumatisés mais aussi les AVC, les personnes atteintes de diverses séquelles, tumeurs, parkinson… les cérébrolésés!

 

Notre quotidien évolue avec le temps !

Juste après l’accident : La confusion pour plus ou moins longtemps.

– Maux de tête, nausées, vertiges, le bruit me perturbe, lumière souvent insupportable
– Tout de suite épuisé, fatigue extrême… la liste est longue.

Lire la suite du document:  Découvrir le handicap invisible suite à un Traumatisme Crânien léger ou modéré

 

Les troubles cognitifs : mémoire, attention, fonctions exécutives…

vous pouvez retrouver plusieurs références intéressantes dans la page: Les troubles cognitifs, mémoire, attention, fonctions exécutives etc

 

Intérêt et limites du bilan neuropsychologique dans le cadre de l’expertise

Les personnes cérébrolésées sont très souvent soumises à des bilans neuropsychologiques. Ces bilans ont pour objectif d’apprécier nos performances cognitives (mémoire, attention,fonctions exécutives etc…), et dans le cadre de procédures d’apprécier d’éventuels déficits et séquelles pouvant ouvrir droit à réparation.
Le bilan est aussi réalisé avec un autre objectif : mettre en avant les capacités restantes pour encourager la réadaptation.  Dans ce cas les conclusions n’ont pas la même « tonalité » évidemment. Elles tendent à minorer les déficits et s’attardent sur les capacités restantes. Lire l’article: Intéret et limite du bilan neuro-psychologique dans le cadre de l’expertise. Meulemans.

 

Pour les accompagnants de traumatisés crâniens

9 choses à ne pas dire à un Traumatisé Crânien ou Cérébrolésé… et qui pourraient ne pas vous être utile !

A découvrir: https://www.cassetete22.com/9-choses-a-ne-pas-dire-a-un-traumatise-cranien-ou-cerebrolese/

Sur le site d’origine en anglais 9 things not say someone brain injury

 

L’association cassetete22 Entraide TC est  à votre écoute

logo de l'association cassetet22 entraide TC

 

Elle offre la possibilité d’échanger avec des cérébrolésés « expérimentés » pour un partage d’expérience.

pour en savoir plushttps://www.cassetete22.com/lassociation-cassetete22-entraide-tc/

N’hésitez pas à prendre contact, nous sommes là pour vous.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

6 Commentaires sur “Après Trauma crânien: incidences du Handicap cognitif au quotidien

  1. Pingback: IRM tenseur de diffusion et traumatisme crânien: le point

  2. Pingback: Quotidien du trauma crânien léger à troubles persistants

  3. Pingback: MDPH, informations Générales. - Cassetete22 Entraide TC

  4. Pingback: 50% des SDF, 30% des détenus sont des traumatisés crâniens

  5. Pingback: 9 choses à ne pas dire à un Trauma Crânien | Cassetete22

  6. Cassetete22 says:

    Posté le 13/02/2016 par Albert Dauguet

    J’étais présent au côté de Jean-Philippe lors de son intervention auprès de la MDPH, ayant pour ma part présenté l’AFTC22.
    Le handicap invisible, je connais, mon engagement au sein de l’AFTC m’a amené à rencontrer des personnes dites » traumatisés légers », ces personnes pour qui on a énormément de difficultés à faire reconnaître les droits…
    Là, j’ai vu, j’ai constaté réellement ce que c’est, comment se manifeste ce mal pernicieux.
    Jean Philippe a commencé son intervention avec beaucoup de maitrise, sa présentation était claire, précise, imparable.
    Cette personne est handicapée, allons donc…..
    Au bout d’une heure, le rythme s’est un peu ralenti, les explications sont devenues plus confuses, et là, on pu voir l’effet ce que Jean-Philippe compare à une pile qui se décharge à toute vitesse. Ses explications sont devenues redondantes, il répétait ce qu’il avait dit quelques minutes auparavant.
    On a aidé Jean-Philippe a terminé son intervention, il était exténué et je sais qu’il a mis plusieurs jours à récupérer.
    Les personnes présentes dans la salle, (responsable de la MDPH ou élus représentants d’associations), ont été impressionnées par cette intervention. Certaines nous ont contacté à l’AFTC pour nous en faire part et nous ont dit avoir un autre regard sur ce handicap dit invisible.
    Avec toute mon amitié Jean-Philippe.
    Albert Dauguet co-Président
    AFTC22
    0679031542

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.