l’IRM de tenseur de diffusion un outil puissant, qui questionne

Le cerveau de Phineas Gage
Le Monde du 26 mai 2012

“Pour qui s’intéresse à la neuropsychologie, Phineas Gage fait quasiment partie de la mythologie.
L’histoire exceptionnelle de ce jeune Américain commence le 13 septembre 1848 par un accident.
Agé de 25 ans, il est contremaître et travaille sur un chantier de chemin de fer dans le Vermont
quand, à la suite d’une explosion, sa joue gauche et une partie antérieure de son cerveau sont
transpercées par une barre à mine de 110 centimètres de long et de 3,2 cm de diamètre.”

les chercheurs concluent que la barre à mine aurait lésé 4 % du cortex du jeune homme
et pas moins de 11 % de sa substance blanche. ” Les pertes de connexions entre le lobe frontal
gauche, le lobe temporal gauche, le lobe frontal droit et les structures limbiques à gauche ont
probablement eu un impact considérable sur les capacités de raisonnement et les émotions “,

 

Les chercheurs ont  modélise un cerveau et reconstitué les séquelles d’un accident vieux de plus 150 ans !
Au delà de l’anecdote et de spectaculaire, cela montre la puissance des outils actuels, l’IRM et sa séquence tenseur de diffusion.

Le Dr Lévêque neurochirurgien à Marseille , précise ”  que l’IRM de tenseur de diffusion est utilisé en routine lors d’interventions de neurochirurgie fonctionnelle“,   propos tenus également par les Pr Tadié, Fredy et bien d’autres…

On peut seulement se demander pourquoi, ce qui est assez précis pour la chirurgie, ne l’est pas pour le dommage corporel !!!

est ce une bonne question pour l’UNAFTC et France Trauma Crânien?

 

L’article complet

le cerveau de PHileas Gage, le monde du 26.05.2012- IRM TD

(merci à Jean pour l’info)

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal