Retourner au travail après Traumatisme Crânien léger ou modéré

Retourner au travail après une commotion.

par l’institut des commotions cérébrales au Québec.

Le retour au travail est une étape essentielle du processus de récupération pour une personne ayant subi une commotion cérébrale. Que les symptômes de la commotion se résorbent normalement après 2 à 3 semaines ou qu’ils persistent plus longtemps, la reprise de la routine quotidienne, incluant le retour au travail, doit être planifiée et graduelle. Pour certaines personnes, un retour au travail trop rapide et non-adapté peut aggraver leur condition et nuire à la récupération. À l’inverse, pour certains, attendre trop longtemps avant de reprendre les activités quotidiennes pourrait aussi contribuer à prolonger la durée des symptômes. suite de l’articles retourner au travail après commotion/

 

L’évaluation des capacités reliées au travail.

Un guide complet réalisé à l’attention des ergothérapeuthes. 

Sophie Roy, Marie-José Durand,Hélène Corriveau.

ici:guide de l’évaluation des capacités reliées au travail

 

Témoignage des difficultés rencontrées au sein de l’entreprise et pistes pour une meilleure intégration.

Un témoignage vidéo et une réflexion utile.

 vidéo: difficultés rencontrées dans l’entreprise et pistes pour une meilleure intégration.

 

 Handicap invisible: en parler ou pas, un dilemme pour des salariés.

16/11/2019 07:35 | AFP | 354 |

Un article qui reflète bien la réalité… dure réalité.  Il n’y a pas de solution passe partout !

 “Un employeur m’a dit “c’est une connerie, ça n’existe pas ta maladie”

Les handicaps invisibles sont “souvent ignorés et incompris”, et génèrent de “l’exclusion dans les parcours de formation et d’insertion”

“Les préjugés ont la peau dure: seuls 21% des salariés considèrent qu’un travailleur souffrant d’un handicap lié à des troubles cognitifs est “plutôt facile” à intégrer dans une entreprise”

“Il faut en parler pour se protéger, mais aussi pour prévenir les autres. Si on ne le fait pas, tôt ou tard, cela va finir par se manifester”

l’article complet ci-dessous

Handicap invisible: en parler ou pas, un dilemme pour des salariés

 

Le travail en ESAT : Etablissement et service d’aide par le travail 

Lorsque le travail en milieu ordinaire est trop difficile, les ESAT peuvent être une piste à explorer. Ce sont  depuis 2005, des établissements médico-sociaux de travail protégé, réservé aux personnes en situation de handicap et visant leur insertion ou réinsertion sociale et professionnelle. Il y en a dans toutes les régions mais sont peu nombreux pour les traumatisés crâniens.

Ci-dessous un témoignage très intéressant de traumatisés crâniens ou cérébrolésés, heureux et fiers de leur travail. Ils bénéficient d’un soutien par des personnes attentives et sécurisantes.

L’atelier Graine de Cuir est un ESTA où sont employées des personnes souffrant de lésions cérébrales. Un lieu qui fait de la réinsertion sa priorité, avant la productivité.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal