Le traumatisme crânien léger-modéré expliqué aux enfants

Jijie à été victime d’un traumatisme crânien léger. Elle a créé ces dessins pour ses filles âgées de 4 et 8 ans

par Jijie Faitgribouillette et ses 2 crevettes d’amour      (avec l’aide de Jean-Philippe)

 

     Une lourde brioche tombe sur la tête de TOTOFE : Catastrophe !

 

 
Texte pour l’accompagnant

Une lourde brioche tombe sur la tête de Totofe : Catastrophe…

Elle est étourdie, flotte, ne va pas bien, mais dit que ça va passer.

Le médecin cherche partout mais ne voit rien ; normal, la blessure est cachée dans la tête. Elle ne se voit pas.

Les examens sont normaux, c’est bien. Ca veut dire que Totofe ne va pas mourir.

Elle a un traumatisme crânien léger appelé aussi commotion cérébrale.

 

Le médecin Va-t-il mettre un pansement ? un plâtre ?

Donner un médicament dégoûtant ?

Et bien non, le cerveau doit se réparer tout seul…

…surtout en dormant.

Alors le médecin demande à Totofe de se reposer, d’être patiente pour laisser le temps à la blessure cachée de se réparer.

 

 

Au début, Totofe est tout le temps fatiguée.

Elle a mal à la tête, elle a envie de vomir,

Elle a l’impression que le sol bouge comme si elle était sur un bateau

On dirait qu’elle va tomber quand elle est debout.

 

 

Elle préfère quand il fait sombre et quand c’est calme autour d’elle

Ça lui arrive d’avoir du mal à parler, de chercher ses mots ou de bloquer au milieu d’une phrase.

 

 

Quand elle ne se sent vraiment pas très bien, elle n’a plus de patience. Tout l’énerve, alors elle peut se fâcher très très fort.

Ses enfants n’aiment pas ça, elle non plus, ça la rend triste, même si elle ne fait pas exprès.

C’est mieux quand elle prévient qu’elle risque de s’énerver…  et que tout le monde fait attention à ce qu’elle puisse se reposer.

 

Pauvre Totofe !  Elle n’a pas d’autres choix que de se reposer. Ses enfants et son amoureux sont tristes et inquiets de la voir comme ça. Est-ce qu’elle va guérir ? Est-ce qu’elle va redevenir la même maman qu’avant ?

 

Le cerveau de Totofe n’est plus capable de se concentrer aussi bien qu’avant

    (explication pour la maman ou le papa)

 

 

Il faut imaginer que chaque cerveau a une réserve de petites billes. On les utilise toute la journée sans s’en rendre compte pour réussir à faire fonctionner notre corps. Heureusement, à chaque fois que l’on dort, des petites billes toutes neuves remplissent la réserve.

Cerveau sans accident

Quand le cerveau n’a pas de blessures, que l’on mange correctement et que l’on dort suffisamment, le réservoir se remplit en entier pendant la nuit.

Cerveau juste après l’accident

Mais quand le cerveau est abîmé, la réserve de billes  n’arrive plus à se remplir complètement pendant la nuit. Et il y a juste assez de billes pour manger, boire, dormir, faire pipi, se doucher. Impossible de s’amuser, regarder la télé, lire un livre…

Cerveau blessé

Quand le cerveau est blessé, il y a des routes qui sont abîmées, d’autres qui sont détruites. Les petites billes  sont obligées de passer par des petits chemins et de rouler doucement. Il faut tout réparer et ça prend du temps.

Tout le monde dit qu’il faut être patient.

Ca veut dire que Totofe doit attendre longtemps, mais petit à petit, elle va aller mieux. Ce qui est rassurant, c’est que même si Totofe ne peut plus participer à un jeu de société, elle peut toujours faire des bisous et des câlins et son amour n’a pas changé. Même quand la réserve de billes est vide, et même si elle se fâche très fort.

Et c’est vrai ! Il faut attendre plusieurs semaines de repos pour que la machine qui fabrique les billes  se répare et fonctionne un peu mieux. La réserve arrive à se remplir un peu plus.

Et hop hop hop, Totofe peut un peu plus profiter de ses journées. On ne sait pas si toutes les routes pourront être reconstruites ou réparées, on ne sait pas si la machine qui fabrique les petites billes arrivera à nouveau à fonctionner comme avant.

Tout ça est parfois très énervant, et de temps en temps, ça donne envie à ses enfants de se mettre en colère. C’est bien normal d’être fâché après l’accident. C’est difficile de ne pas se fâcher après Totofe. Mais elle n’y est pour rien, tout ça la rend triste et tout comme ses enfants, elle aurait préféré que cette grosse brioche ne lui tombe pas sur la tête.

Une chose est sûre, Totofe et sa famille arriveront à s’habituer à vivre avec les travaux dans le cerveau.

 

 

Pour télécharger ou imprimer le texte de la bande dessinée

Utiliser ce lien Le traumatisme crânien léger expliqué aux enfants

 

En complément pour les adultes

Invitation à consulter le document le lien:  outils de compréhension de notre handicap invisible

 

Ou encore le guide de l’Energie

Le guide de l’Energie

le site de l’IRDPQ au Québec

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal